Les cristaux pour les règles douloureuses


Bonjour à tous (enfin plutôt à toutes pour ce post) !
😄 

 

Comme convenu, voici une petite liste des pierres qui peuvent nous être utiles en périodes de règles

 

On n’est vraiment pas égales à ce niveau-là, pour certaines c'est une période affreuse à vivre chaque mois, et pour d'autres c'est à peine perceptible...

Si quelques douleurs diffuses ne sont pas un problème, de très fortes et intenses douleurs peuvent nécessiter une petite consultation chez un médecin 😉 On n’oublie pas que la Lithothérapie, c'est une médecine alternative, parfois il faut passer par la médecine classique. 

 

Vous pouvez porter les cristaux sur vous si vous êtes au travail, en train de faire votre journée. Soit en bijou, soit en les mettant (c’est mieux idéalement) dans vos poches, pour être au plus près des endroits douloureux.

Si vous êtes chez vous en train de presque mourir avec une bouillotte posée sur le ventre, allongez-vous et mettez les pierres directement en contact avec votre peau, sur les ovaires. 

A noter que l'on peut les porter même hors période de règles, pour favoriser un cycle hormonal régulier 😉 

 

 

En toute première pierre, bien sûr, la Pierre de Lune, LA pierre de la féminité, du Yin. Elle permet d'être en accord avec son moi intérieur, avec son intuition, et ses sentiments. C'est une pierre douce qui agira sur votre cycle avec délicatesse. 

 

La Chrysocolle, qui elle aussi est une pierre Yin, est donc également indiquée pour le traitement des règles douloureuses. 

 

L'Oeil de Tigre est également indiqué pour "absorber" les crampes. 

 

Une Turquoise pourra aussi vous aider, elle est indiquée dans le traitement des douleurs très aigües et vives. (Attention cependant à ne pas acheter de la Turquoise reconstituée, un morceau de Turquoise brute sera préférable)

 

Porter du Quartz rose sur le chakra du coeur sera une bonne idée, il équilibrera les émotions et l'irritabilité. Également utile à porter durant les syndromes prémenstruels.

 

Quel que soit votre choix, n'hésitez pas à prendre un cristal de roche en complément, pour augmenter les effets des pierres. 



En plus de toutes ces pierres, un massage du bas ventre avec de l'huile essentielle de Petit Grain bigarade (anti spasmodique et rééquilibrante nerveuse), Lavande vraie (décontractante et antispasmodique) et de Camomille Romaine (calmante, antalgique et antispasmodique) vous aidera surement.

Si vous êtes à la maison, une bouillotte (ou un gros chat :D ), ou n'importe quelle source de chaleur sera bonne à prendre. 



J'en profite pour vous dire, aimez-vous comme vous êtes. Et prenez soin de votre corps, c’est la seule maison que vous aurez, pour toute cette vie ! 😉  



Voilà, je vous embrasse, et nous souhaite à toutes bon courage pour ces périodes pas très agréables parfois ! Après tout, la nature réussit à nous faire créer des humains, quand on voit les choses comme ça c'est un peu plus chouette 😉 

❤️ 

 

Comment commencer la méditation ?



Aaah, la méditation... Voilà un vaste sujet dans lequel je me lance avec cet article. 

 

Ces dernières années on a vu arriver un tas de livres avec des noms comme "La méditation en 5 minutes par jour" - "La méditation pour tout le monde" - "L'art de la méditation facile"... etc. 

Je fais partie des gens considérant la méditation comme un état physique et émotionnel profond, pour lequel il est nécessaire de prendre bien plus de 5 minutes. 

L'article que je vous propose aujourd'hui est donc seulement une petite porte d'entrée vers l'état méditatif, que je ne pratique moi même que très peu. 

 

Ceci étant dit, je pense important de différencier la notion de "méditation" de la "pleine conscience" ainsi que la "relaxation". Même si bien sur tout ça est lié. 

J'utilise donc le terme "méditation", mais il est à nuancer. Il s'agit plutôt d'un état de relaxation, en pleine conscience

 

Je pense que la méditation est accessible à n'importe qui, et qu'elle apporte de nombreux bienfaits, tant physiques que psychologiques. 

Je vous ai demandé sur Instagram ce que la méditation vous apportait. Les termes qui ont le plus souvent été employés étaient 

  • Bien être 
  • Tranquillité d'esprit
  • Calme 
  • Sérénité 
  • Apaisement 
  • Clarté 
  • Paisible 
  • Lacher-prise 

 

En effet, la méditation sur le plan psychologique est une véritable détente, un état de tranquillité d'esprit, un sentiment de calme, de sérénité. Sortir d'une session de méditation est en général un moment un peu "hors du temps", où l'on a le visage détendu. C’est comme ci, pendant quelques instants, tout était parfaitement clair.

D'ailleurs, là, tout de suite, arrêter de contracter votre front, imaginez une petite brise fraiche qui caresse l'espace entre vos sourcils. Vous avez senti votre visage se décontracter ? Profitez-en pour desserrer vos mâchoires. Ah, et aussi, baissez vos épaules. Et prenez une grande et lente inspiration. 

Ca fait du bien, non ? 

 

Notre corps est utilisé en permanence, sollicité en permanence. Sans parler d'aller courir ou de cuisiner, même devant un film, on est bien souvent tendu. Sans qu'on s'en rende vraiment compte, beaucoup de nos muscles sont contractés lorsque l'on vit, même un moment de détente. 

 

Je sais que prendre 20 minutes, 30, ou même une heure, pour simplement se "détendre", sans rien faire peut faire peur. Soit parce qu'on a le sentiment de pas avoir de temps pour ça, soit parce que, quitte à se détendre, on préfère passer du temps avec ceux qu'on aime, ou devant une série... Mais croyez-nous, ça fait un bien fou, dont il est difficile de se passer par la suite. 

 

Pour tester ce concept, je vous propose un petit exercice de détente en pleine conscience, de la durée que vous souhaitez. 

Il s'agit d'apprendre à relaxer votre corps, en tout premier lieu, et commencer à apprivoiser votre esprit en même temps. Evitez de faire cet exercice si vous êtes très fatigués, vous risqueriez de vous endormir ! Ce qui n'est pas grave du tout évidemment, mais pas le but recherché dans le cas présent ahah. 

 

  1. Installez-vous confortablement, dans un endroit où vous risquez au minimum d'être dérangé. Pas besoin d'être en tailleur sur un Zafu, vous pouvez vous allongez, caler un oreiller derrière votre dos en étant contre le mur. Comme vous voulez, une position confortable. 
  2. Prenez le temps de vous dire mentalement ou à voix haute ce que vous attendez de cet exercice. "Je veux me sentir parfaitement détendue" - "Je veux sentir le calme à l'intérieur de moi", chaque phrase sera bonne 🙂 
  3. Une fois cette intention posée, fermez vos yeux. Concentrez votre esprit sur votre respiration. Sentez l'air entrer et sortir, peut être vite, peut être doucement, ça n'a pas d'importance. Sentez simplement vos poumons se gonfler puis se dégonfler. 
  4. Essayez progressivement d'allonger votre inspiration, de la rendre plus profonde, plus lente. Faites de même pour votre expiration. C'est un exercice qui peut être un peu compliqué lorsqu'on ne l'a jamais pratiqué, alors veillez à garder un rythme de respiration confortable pour vous. Observez cette respiration. 
  5. Maintenant que votre respiration est régulière, placez votre concentration dans vos orteils. Il se peut que vous ressentiez des picotements, ou de la chaleur, du simple fait d'en prendre conscience. Détendez vos orteils.
  6. Placer votre concentration sur vos pieds, relâcher les muscles profonds. Imaginez que vos pieds, vos orteils, votre talon, deviennent mous. Pour moi c'est comme un flambi, mais vous pouvez trouver une image qui vous correspond plus 😉 
  7. Faites de même avec vos mollets, vos cuisses, vos fesses, votre périnée, votre ventre, votre thorax. Puis vos mains, vos avant bras, vos bras, vos épaules, vos trapèzes, votre nuque. 
  8. Une fois arrivé au visage, pensez à décontracter votre mâchoire, vos muscles nasaux, vos yeux, l'espace entre vos sourcils. Et enfin, l'intérieur de votre crane. Pour ce faire imaginer que votre cerveau est une énorme éponge de mer, qui se remplie d'eau. 
  9. Tout votre corps est à présent détendu. Appréciez ce sentiment de bien-être profond. Ressentez la sérénité. Respirez tranquillement en profitant de cet instant. 

 

Ca, c'est l'exercice quand la concentration est à son maximum. Il est très probable qu'une fois arrivé à vos chevilles, vous vous disiez "Oh mince, j'ai pas étendu le linge"/"j'ai laissé la télé allumée"/"mon dieu il me reste ce cours à réviser pour le partiel" etc etc. C'est complètement normal, et ce n'est pas grave. Ca ne signifie pas que vous n'arriverez jamais à méditer, ni que ce n'est pas pour vous. Le plus important dans ce cas est d'en prendre conscience. "Mon esprit s'est distrait. Je le replace dans mes orteils.

Au début, vous recommencerez très souvent. 

 

L'important n'est pas de ne pas penser, mais de ne pas rebondir sur ces dites pensées. Vous n'arrêterez jamais votre esprit. Il est là et la petite voix intérieure continuera de vous dire plein de choses. Il s'agit seulement de tenter de baisser le volume. 

 

 

Faites cet exercice, essayez, une seule fois, vous verrez le bénéfice que vous en tirerez après cette petite séance 😄 

 

Evidemment pour faire ça, il y a des pierres pour vous aider ! Il y en a beaucoup, mais aujourd'hui je vais vous citer les deux principales d'après moi, les plus accessibles et celles qui dégagent vraiment une énergie parfaite pour la méditation. 

 

Pour ces deux pierres, placez-les sur le chakra du plexus solaire, ou celui du troisième oeil, essayez les deux, vous pourrez voir où vous arrivez le plus à ressentir l'énergie

 


En tout premier, la Sélénite. Son énergie douce et claire est parfaite pour la méditation, et d'ailleurs pour vivre en pleine conscience d'une manière générale. 

C'est une pierre incroyable pour travailler avec son intuition, et notamment pour le travail en accord avec les cycles lunaires. Son nom lui vient de Séléné, la déesse grecque de la Pleine Lune

C'est également une pierre de bienveillance, elle sera idéale pour commencer un chemin vers la méditation. 

 


Et enfin, l'Améthyste. Elle aura pour effet de tranquilliser votre esprit sur les problèmes du quotidien, et de purifier votre énergie. C'est une très bonne pierre pour l'éveil spirituel, elle vous permettra donc également de vous connecter à votre "vous" intérieur. 

 

Voilà pour cet article, il s'agit d'une première porte d'entrée dans la méditation. Il y a un taaaas de livres sur le sujet, je vous ferai une petite liste de ceux que j'ai lu et appréciés si ça vous tente 😉 

 

Je vous embrasse ! Belle détente en pleine conscience à vous ! 

 

Claire 

❤️ 

 

 

Comprendre la procrastination et le perfectionnisme



Bonjour à tous ! Je suis ravie de vous sortir (en retard) cet article sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur. 
J'ai procrastiné l'écriture de l'article que vous êtes en train de lire... Oui, nickel, ça va être un bn exemple pour étoffer mon discours.  

 

1.    Commençons par définir ensemble la procrastination. 

Pour beaucoup de gens, il s'agit d'une sous-branche de la FLEMME. 

J'ai la flemme > Je remets à demain > Je procrastine. 


Je pense pour ma part que la flemme et la procrastination sont deux choses bien différentes

Quand je ne fais pas ma vaisselle, ou quand je reporte pendant 4 jours le fait de passer l'aspirateur, c'est clairement par flemme. 

En revanche, quand je remets l'écriture de cet article à plus tard, ou n'importe quel projet qui pourtant, me tient à coeur, c'est de la procrastination

Pour moi, ce qui nuance la flemme de la procrastination, c'est le perfectionnisme, et donc, la peur de l'échec

 

Pour reprendre mon petit schéma : 

Je veux faire quelque chose de parfait > J'ai peur de ne pas y arriver > Je remets à demain > Je procrastine

 

Il m'arrive encore de me trouver dans ce schéma (preuve en est avec ce que vous êtes en train de lire), mais à une époque, j'avais un perfectionnisme extrêmement paralysant. Je me suis retrouvée à tirer des traits sur des projets pas encore commencés, simplement parce que j'arrivais à me persuader que je n'en étais pas capable

A de nombreuses reprises, je me suis levée, j'ai pris un café, j'étais motivée à travailler sur tel ou tel projet. J'avais ça en tête depuis plusieurs jours, voire plusieurs mois. C'était aujourd'hui, le jour où j'allais commencer. Le projet avait bien mûri dans ma tête, je savais où je voulais aller, alors c'est parti. 
Erf, toujours dans mon canapé, en train de boire mon café, j'étais paralysée. Je pensais au fait de travailler, mais je n'arrivais pas à m'y mettre réellement. Non pas que j'étais devant Netflix en même temps, non non. Je me trouvais dans le silence le plus total, à penser, sans pouvoir agir. Honnêtement, ce sentiment très désagréable durait parfois plusieurs heures. En général, il était suivi d'un élan de motivation pour trier l'intégralité de mon appartement, ou pour vérifier que tous mes papiers administratifs étaient bien en ordre, ou pour me perfectionner en anglais, ou encore carrément pour faire briller ma salle de bain comme jamais. 

 

Je remplaçais ce que je voulais vraiment faire mais pour lequel j'étais paralysée, par autre chose que j'avais probablement procrastiné ou pour laquelle j'avais eu la flemme les jours passés. Donc, je m'infligeais une tâche qui n'était pas plus plaisante que mon projet, mais pour laquelle je savais que j'allais réussir (genre nettoyer ma salle de bain). 
Le moment du coucher, dans chacune de ces journées de paralysie totale, était négatif. Je pensais à mon projet, et au fait que, aujourd'hui encore, il n'avait pas avancé d'un pouce. 

Pendant longtemps, j'espérais tout simplement que ce soit différent le lendemain. 

 

Je n'avais évidemment pas assez de recul sur le moment pour me rendre compte que c'était mon perfectionnisme qui me paralysait. Je m'auto flagellais mentalement : 

  • Tu es une vraie flemmarde
  • Tu es incapable de te mettre à travailler 
  • Tu es une bonne à rien 

Si vous vous êtes déjà dit ce genre de choses à vous-même, avec autant de violence, vous êtes probablement quelqu'un de perfectionniste. 

 

L'autre trait caractéristique du perfectionniste-procrastinateur d'après moi, c'est le fait d'aller chercher sur Internet des méthodes pour arrêter de reporter, pour se mettre à l'action. Des logiciels miracles d'organisation et de todolist... De regarder des vidéos sur Youtube de nanas qui, elles, montrent comment elles travaillent, et comme ça semble facile quand on a la volonté d'y arriver. 

Là encore, auto flagellation : Tu n'as aucune force de volonté. 

 

Puis un jour, je suis tombée sur un livre de Béatrice Millêtre "Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués". Il m'a ouvert les yeux sur ma peur de l'échec

J'avais extrêmement peur, quelque soit le projet (créer une entreprise, écrire un livre, tricoter un plaid, histoire de vous en donner quelques exemples) de ne pas être capable de réussir. 

Et pendant plusieurs années, je n'ai fonctionné que comme ça, en me privant surement de belles opportunités, simplement par peur. 

 

J'ai également arrêté de m'auto flageller. La procrastination ne signifie pas que je suis incapable, ça signifie seulement que j'ai un problème à régler

 

 
  1. Casser les deux voies de la société, la réussite et l'échec 

Dans notre société, on parle beaucoup de réussite (en général matérielle, financière) et on parle peu d'échec. L'échec, le simple mot, est hyper connecté négativement. Etre en échec, c'est être nul. 

Il y a donc deux voies, deux routes. La première étant celle de la réussite, et la seconde celle de l'échec. C'est l'une ou l'autre. Choisissez. 

 

Quand j'ai commencé à revoir ce schéma de pensée, à me dire qu'il n'y avait qu'une seule et même route, parsemée de petites réussites et de petits échecs, j'ai commencé à dire au revoir à mon perfectionnisme paralysant. Parce que j'ai simplement commencé à accepter la perspective de ne pas TOUT réussir parfaitement

J'ai commencé à comprendre que mon cerveau me menait dans une mauvaise direction. Il avait tellement la volonté de faire les choses parfaitement, qu'il valait mieux qu'elles restent à l'état de fantasme, là où tout est encore possible, ou la réalité ne l'avait pas rattrapé, ou il n'était pas mis face à ses incapacités. Je rêve que je réussis, et ça s'arrête avant de pouvoir ne serait-ce qu'essayer de le vivre réellement. 

  1. Accepter de faire des erreurs, et passer à l'action 

De la même manière, dans notre société, on travaille beaucoup à base de réflexion. Il faut réfléchir avant d'agir. On est d'accord, c'est plutôt un bon conseil. Mais il faut arrêter d'essayer de tout prévoir et de tout contrôler. Il est important de se lancer, d'essayer, de faire le premier pas, de passer de l'idée à l'action, le plus rapidement possible. 

Si on réfléchit trop, on pense à toutes les choses qui pourront faire que notre projet échoue, et devant cette immense liste, il devient difficile d'y croire. 

 

Arrêtons de réfléchir, acceptons qu'on ne contrôle pas tout, et lançons-nous quand même. Au final qu'est ce qu'on risque? A moins qu'il ne s'agisse d'un projet qui engage des milliers d'euros, les risques sont quand même limités. Se confronter à la réalité, c'est s'offrir la chance d'être capable, de faire ce qu'on voulait faire, de réussir ! 

Georges Clémenceau a dit, très justement : "Il n'y a qu'une façon d'échouer, c'est d'abandonner avant d'avoir réussi.

 
 
  1. Les méthodes qui ont marché pour moi 

En bonne procrastinatrice, j'ai épluché et testé des tas de méthodes pour arrêter d'être dans l'inaction

Je vais vous en partager quelques unes, celles qui fonctionnent pour moi aujourd'hui. 

 

A) La meilleure : la technique du Pomodoro

Prenez le chrono de votre téléphone, réglez une alarme pour dans 20 minutes, et mettez-vous à travailler sur UNE chose, UNE seule. Prenez UNE tâche, UNE seule, et ne faites QUE ça pendant ces 20 minutes. Pas de réseaux sociaux, pas de télé, pas de musique, rien sinon cette tâche. Concentrez votre cerveau là dessus. 

La seule exception : si il vous vient une idée, ou le rappel d'une autre tâche à faire, notez-la pour la faire partir de votre mental, vous aurez tout le temps d'y revenir après. 

 

Se mettre en action est souvent le plus difficile à faire. Quand on a un temps limite et que l'on conditionne son cerveau à n'être efficace que sur une seule et même chose, c'est en général beaucoup plus facile. Et puis 20 minutes, c'est court... 

C'est aussi un contre-perfectionnisme. En 20 minutes, on a difficilement la volonté de faire quelque chose de parfait, mais au moins, on fait quelque chose. Et à ce moment précis, le perfectionnisme n'est plus paralysant, puisqu'il n'est même plus possible en si peu de temps ! 

 

Vous verrez que lorsque vous entendrez votre alarme sonner, vous sortirez de votre bulle en vous disant "Quoi? déjà?". 

Continuez de travailler sur votre projet ou votre tâche si ce n'est pas fini et si vous êtes toujours motivé, le but c'était de réussir à passer à l'action 😉 

Et si vous n'êtes plus motivés, prenez 5 minutes de pause, et remettez une alarme dans 20 minutes. 

 




B) Les todo-lists au jour le jour/les méga todo list à l'année 

J'ai longtemps été une utilisatrice du bullet journal, c'était un outil de productivité super efficace pour moi. Et puis je suis Vierge, et on sait à quel point les Vierges aiment l'organisation et les todo lists... ahah 

Dedans, je faisais toujours une todo list à la journée, et une todo list à l'année. 

 

Qu'est ce que j'ai envie de faire, cette année? Et je notais tout. Je l'alimentais au fur et à mesure. 

Dans la todo list de 2016 par exemple, il y avait "suivre une formation de gestion de projet", et "faire un mur de briques derrière mon canapé". 
J'ai suivi une formation de gestion de projet, en revanche le mur derrière moi est toujours tout blanc
Cette todo list n'avait pas pour intérêt d'être entièrement complétée à la fin de l'année, juste d'y répertorier toutes mes idées. Et quel plaisir de se rendre compte qu'on en a fait déjà quelques unes 😉 
C'est très intéressant je trouve, de conserver tous ses projets à l'écrit, ça permet de voir sa propre évolution d'une part, et surtout de ne rien oublier, de garder en tête ses objectifs. 
Quant à la todo list à la journée, c'est pour moi une très très grande motivation. J'ai compris que l'organisation de mes idées, était le premier pas vers leur réalisation. 
Divisez votre projet en toutes petites tâches, qui paraîtront bien moins difficiles à atteindre. 
Faites une todo list de 5 choses si vous avez toute votre journée, ou de 2 ou 3 si vous travaillez. Ne mettez pas la barre trop haute, ça aura pour effet de vous déprimer. Faites ces 5 choses, soyez fiers de vous, et si vous avez encore beaucoup de temps, faites en d'autres ! Mais félicitez-vous à chaque étape. 😉 


C) Les 3 P 
Quand la motivation baisse, ou que le perfectionnisme paralysant revient, j'utilise cette méthode des 3 P. Elle consiste à se poser 3 questions à soi-même : 
 
  • Pourquoi? 
  • Pourquoi pas? 
  • Pourquoi pour les autres? 
 

Pourquoi ? Tout d'abord, pourquoi je veux faire ça? Qu'est ce que ça va m'apporter une fois réalisé? Il s'agit là d'utiliser la même technique de visualisation que pour les voeux à la Nouvelle Lune : imaginez-vous, ayant fini cette tâche, qu'est ce que vous ressentez? De la fierté? Vous êtes heureux? Vous vous sentez libéré d'un truc chiant? Parfait, gardez bien ça en tête, c'est la raison pour laquelle vous allez réussir à vous y mettre. 


Pourquoi pas ? Si finalement je ne le faisais pas, qu'est ce que je ressentirai? Quelles en seraient les conséquences

 

Pourquoi pour les autres ? Qu'est ce que je peux apporter aux autres? Est-ce que ça va être utile? Important? Est-ce que ça va aider quelqu'un? 

 

Une fois qu'on a mis à plat les raisons pour lesquelles on fait les choses, soit on arrive à trouver la motivation, soit on fait une croix sur le projet/la tâche. Et pourquoi pas, la 2ème solution est bonne aussi, elle vous aura permis de vous rendre compte que vous étiez sur la mauvaise direction. 



 
  1. Les pierres qui aident à passer à l'action 

Impossible de faire un article sans parler des cristaux qui peuvent nous aider... 😄 

 

Les pierres rouges seront vos plus grandes alliées. Ce sont des pierres d'action, de courage, de force

La Cornaline est une excellente pierre pour transformer ses idées en action

 

Les pierres marrons, les pierres d'ancrage, de confiance en soi, serons également parfaites. 

Telles que l'oeil de tigre 😉 

 

Avec ces deux cristaux, un petit Cristal de roche, et ce trio vous aidera grandement à vous libérer des pensées paralysantes ! 

 

  1. Conclusion 
 
  • Autorisez-vous l'échec, de toute façon vous apprendrez de vos erreurs, et arrêtons de voir l'échec comme quelque chose de dramatique. Tout va bien, vous aurez essayé, ce n'est pas grave. 
  • Vous êtes capable. Faites des petits pas, c'est toujours en prenant la 1ère marche qu'on monte un escalier. Une petite action vous mettra en confiance. 
  • Ne laissez pas la peur vous gouverner. Sortir de sa zone de confort, c'est s'assurer de découvrir de nouvelles choses. Et le changement, c'est toujours positif si on sait le regarder du bon angle. 
 

Merci de m'avoir lue, et si j'ai réussis avec ce long article à ne motiver ne serait-ce qu'une seule personne, à sortir un projet du placard et à s'y mettre, alors c'est mission réussie pour moi ! 😉 

 

Maintenant faudrait vraiment que j'aille passer l'aspirateur mais... j'ai la flemme... 😄 

 

Je vous embrasse et vous souhaite une merveilleuse journée, remplie de petites réussites, ou de petits échecs, mais en tous cas remplie de vie ! 

❤️ 

 

Claire

 

Purification et Rechargement des Cristaux



Bonjour à tous !
Aujourd'hui on va parler de purification et de rechargement pour tous nos superbes cristaux.
C'est un sujet qui va probablement amener à controverse, c'est pourquoi je tiens avant de me lancer dans le vif du sujet à vous informer de quelques petites choses :
 
* Tout ce que je vais dire dans ce post, comme d'habitude, est le retour de ma propre expérience, et non une vérité absolue. Si vous n'êtes pas d'accord, ou si vous avez des exemples contraires, ça me convient et je serai ravie de discuter de tout ça 😉
 
* Je pense que la meilleure façon de prendre soin de ses cristaux, c'est de le faire en pleine conscience, et selon ce que notre coeur et notre intuition nous disent de faire. <3
 

1.       Rechargement
Vous êtes plusieurs à avoir remarqué que l'encart Purification/Rechargement ne fait plus partie des feuillets cristaux. C'est un choix qui fait suite à une conférence à laquelle on a assisté.
Le conférencier, lithothérapeuthe, a expliqué que le rechargement lunaire/solaire n'était pas nécessaire au bon fonctionnement des pierres.
Pour la simple raison qu'elles ne perdent pas leur énergie en nous aidant. Au contraire, si la pierre nous aide, alors elle se charge positivement.
Les pierres, à leur état naturel, avant qu'elles n'arrivent dans nos mains, n'ont pas de contact avec la lune ou le soleil. Et s'en portent très bien.
Depuis que j'ai des cristaux en ma possession, depuis plusieurs années, je n'ai rechargé mes pierres à la Lune qu'une seule fois, pour deux d'entre elles seulement. Je n'y ai vu aucune différence. À la suite de cette conférence, j'ai été rassurée, parce que je me disais que potentiellement, je ne prenais pas soin de mes cristaux en ne les rechargeant pas. Finalement, cet homme (très inspirant !) a été plus que clair : pour prendre soin de ses cristaux il faut être cohérent avec la nature, et dans la simplicité. Pas besoin d'utiliser de l'eau distillée puis resalée puis de la poser à la lune pendant 6h.
 
Il a également attiré notre attention sur le fait que, lorsqu'une pierre est trop chargée, c'est probablement parce qu'il y a une mauvaise utilisation de la pierre.
Veillez à toujours chercher la justesse dans vos choix de pierres face à vos problèmes, plus que la puissance. Une pierre bien utilisée, vous aidera, et donc se chargera positivement.
 
C'est dans cette mesure qu'on a pris la décision d'enlever cet encart des descriptifs. 😉
 
Si de votre côté, vous ressentez le besoin de laisser la pierre se reposer à la lumière de la lune, et que vous sentez une différence en travaillant avec elle par la suite, continuez de le faire ! Il est certain qu'en tous cas, ça ne lui fera aucun mal. (Attention cela dit, le quartz rose n'aime pas la longue exposition à la lumière forte, il perd sa couleur, c'est le cas d'autres pierres ! Veillez à faire une petite recherche avant.)
 

2.       Purification
En revanche, la purification peut être utile, lorsqu'on fait un travail prolongé et intense avec une pierre. La meilleure façon de la purifier resterait de la passer sous un filet d'eau ou d'encens.
Attention, certaines pierres ne supportent pas l'eau, c'est notamment le cas de la Sélénite. Une petite recherche sur internet là-encore vous renseignera pour toutes vos pierres 😊
 
Une autre manière intéressante pour purifier votre cristal et le remercier, est de le prendre dans vos mains, et de visualiser une lumière blanche l'envahir. Le purifier de cette manière vous permettra de donner un peu de vous pour lui, et franchement, ça fait plaisir !!
 
Outre la purification à la fumigation ou à l'eau, vous pouvez mettre vos cristaux quand vous ne les utilisez pas, à l'abri de la lumière, dans une boite. Et ne simplement plus les utiliser pendant un temps.
 

 
Voilà, encore une fois il ne s'agit que de mon avis, donc pas parole d'évangile ! On partage nos expériences sur Instagram avec plaisir ! ;)
Veillez simplement à rester dans la cohérence Problème > Pierre utile, de cette manière vos pierres ne devraient pas avoir besoin de rechargement. Chercher la simplicité dans la manière de prendre soin de ses pierres est quelque chose qui me plait... La vie est tellement compliquée toute seule, ça vaut le coup d'économiser du temps sur certains sujets ! ;)
 
On parlera une autre fois de ce que signifie une pierre qui se brise, ou qui saute de votre poche ahah !
Je vous embrasse, et vous souhaite une belle soirée ! <3
 
Claire

Comment faire ses voeux à la Nouvelle Lune?


Bonjour à tous !

Dans chacun de nos feuillets lune, on vous parle des énergies présentes dans la lunaison du mois en cours. On vous y dit aussi de faire vos « vœux à la Nouvelle Lune », mais on n’a clairement pas assez de place sur le feuillet pour développer. C’est pourquoi nous le faisons ici.

Nous avons reçu un paquet de questions à ce propos par message privé, on espère que cet article y répondra, au moins dans les grandes lignes.

Ce que vous allez lire est un genre de petit mode d’emploi. Sachant que, rappelons-le, il n’y a pas de vraie « règle ». Faites les choses avec le cœur, faites toujours de votre mieux, ce sont les deux seules vraies règles qui devraient exister. Ici il s’agit juste d’un petit guide pour savoir comment commencer.

 

1.       La Nouvelle Lune

Savez-vous pourquoi sur les dessins de lune, la Nouvelle lune est représentée par une sorte de lune noire ? C’est parce qu’à cette période du cycle lunaire, on ne peut pas voir la lune dans le ciel. Elle n’a pas bougé évidemment, mais l’ombre de la terre la cache.

Cette phase du cycle permet le renouveau, les rêves, les idées, la planification… C’est une phase qui nous invite à chercher ce que l’on souhaite vraiment avoir dans notre vie.

Les 15 jours qui suivent cette lune devraient être consacrés à la réalisation des rêves que l’on a formulés au cours de cette lunaison.

La Nouvelle Lune est souvent associée à un moment mystique, secret… C’est la lunaison des sorcières ! Mettre dans votre routine mensuelle un moment pour faire un rituel lors de la Nouvelle Lune vous apportera, sans aucun doute, beaucoup de joie et d’enthousiasme.

 

2.       Faire ses vœux ou Etablir ses objectifs

Quelque soit la formulation que vous choisissez, le résultat est le même : durant cette période, vous rêvez.  C’est la période où vous allez vous engager envers vous-même. Prendre la mesure des choses dont vous pensez avoir besoin, et décider de les concrétiser. Oui, vous allez les réalisez. Oui, vous allez tout donner pour que ces choses se passent.

Le concept de « rêverie » a aujourd’hui pris une consonnance presque négative, en tous cas, péjorative. « Lui c’est un rêveur, il est dans la Lune », autant de phrases qui nous font penser que rêver consciemment n’est pas si bon que ça.

C’est faux.

 

Durant les phases de Nouvelle Lune, mettez ça de côté, le rêve de vos objectifs est la première étape de leur concrétisation. Avant de passer à l’action, il faut savoir ce que l’on veut, et c’est ce que le « rêve » propose.

C’est une technique de visualisation que l’on va utiliser pour faire ses vœux à la Nouvelle Lune. Prenons l’exemple de lorsque l’on cherche un nouveau travail (c’est un exemple assez bateau mais il est parlant, en plus, c’est un grand choix de vie).

Faire un vœu à ce sujet reviendrait peut-être à dire : « Je voudrais être embauché(e) dans telle société » ou « Je veux être en CDI à telle date ». Naturellement c’est à ça que ressemble un vœu, ou un objectif.

Le travail que la Nouvelle Lune vous invite à faire est un peu plus développé. Fermez les yeux, et voyez-vous dans votre tout nouveau travail. Voyez-vous à votre poste, en train de travailler. Puis dans la salle de pause, à découvrir vos nouveaux collègues. Voyez vous le matin avant de partir, le soir en rentrant. Essayez de sentir ce qu’il se passe en vous alors que vous vivez la situation. C’est agréable ? Vous vous sentez épanoui(e) ? Motivé(e) ?

Continuez de vous voir là-bas, cherchez les détails qui font la différence. Vous avez ramené votre tasse préférée ? Vous chantez dans la voiture à l’idée d’arriver au travail ? Vous raconter à votre cher et tendre le super projet qu’à mis en place votre collègue ?

Vivez via votre imagination votre rêve déjà réalisé. Sentez-vous comblé, pleinement satisfait de vous-même.

 

Cette démarche va avoir deux buts.

Le premier : vous allez vite voir si ce rêve vient du cœur, ou non. Il va être très facile de vous imaginer vivre quelque chose dont vous rêvez vraiment, et beaucoup moins, si ce choix est fait par peur, par conformité, ou par attente de quelqu’un d’autre que vous-même.

Le deuxième : vous venez de clarifier exactement ce que vous souhaitez. Vous avez votre rêve bien en tête, et vous avez senti ce que cela vous ferait de le réaliser.

Il faut voir la Nouvelle Lune comme un rappel mensuel : qu’est ce qui est vraiment important pour moi ?

 

3.       Concrètement

Concrètement, vous pouvez écrire, dessiner, dire vos vœux à voix haute, dans votre tête…
Amandine et moi avons notre petit rituel : le soir de la Nouvelle Lune, toutes les deux sur le canapé, avec chacune notre carnet préféré (dédié à la Lune), nous commençons à noter nos vœux à la Nouvelle Lune, sous forme d’une lettre qui commence par « Cher Univers, ». Nous, ça nous aide de nous adresser directement à lui, mais vous pouvez faire comme bon vous semble. Soyez à l’aise avec vos choix, n’hésitez pas à tester plusieurs choses, c’est comme ça que vous trouverez ce qui vous convient le mieux.

L’énergie de la Nouvelle Lune s’étend sur deux jours après que celle-ci ait eu lieu. Donc, souvent, je fais une partie le soir même, et une autre partie en nature, le lendemain. Durant l’intégralité des deux jours, vous pouvez faire des vœux, alors laissez vous le temps de réfléchir.

Notre conseil est de les écrire quelque part, ou de les enregistrer vocalement. C’est intéressant de pouvoir relire ou réentendre ce que l’on a souhaité, et à quel point on se sentait bien quand ce souhait était la réalité.

Ca permet de faire face durant les baisses de moral, ou de motivation. C’est un engagement que vous avez pris envers vous-même, pour vous-même.

A la fin de notre lettre, on remercie l’Univers, en lui demandant de nous aider à obtenir ce que l’on a écrit, ou encore mieux. Et on repose nos cahiers en toute confiance. C’est toujours un moment extrêmement plaisant que l’on vit.

Lorsqu’on est toutes les deux, on se lit également nos vœux, mutuellement, l’une après l’autre. C’est une chouette façon de revoir ce que l’on a écrit, et si vous vous prêtez à l’exercice, vous verrez qu’en les lisant, il est très probable que vous souriez ! 😉

 

4.       Les subtilités

Peut-être vous êtes-vous dit « Je vois le problème de mon ami terminé » / « Je vois ma mère qui n’est plus malade », ou tout autre souhait qui concerne directement une autre personne que vous. L’univers ne peut malheureusement pas faire changer quelqu’un parce qu’on le souhaite. Nous sommes tous libres de nos choix, nous ne pouvons pas manifester des vœux pour quelqu’un d’autre. Même dans la plus grande des bienveillances

Vos vœux doivent vous concernez vous directement.
Si vous avez un proche malade, peut-être pourriez-vous souhaitez vous sentir mieux quand vous y penser, moins triste, être là pour lui.

Si vous êtes dans une relation toxique, plutôt que de souhaiter que la personne change, imaginez-vous avoir le courage de mettre fin à la relation.

 

Soyez surs du fait que vous méritez ce dont vous rêvez. Vous méritez d’être heureux, de concrétiser ce projet, vous méritez de rencontrer quelqu’un qui vous correspond. N’ayez aucun doute là-dessus et croyez en vos vœux.

 

Un autre intérêt du fait de conserver ses vœux passés, est de se rendre compte que l’on peut changer d’avis.  Et ce n’est pas un problème. Tout va bien dans le fait de changer de voie, de ne plus vouloir la même chose qu’il y a deux mois.

Nous sommes des êtres en changement permanent, et c’est une nouvelle rassurante de voir que l’on ne stagne pas.

5.       Conclusion

Voilà pour ce premier article qui regroupe les principaux aspects de la Nouvelle Lune d’après nous. C’est un vaste sujet, on aurait aussi pu parler de « Quoi faire, quand on ne sait pas ce qu’on veut ? », du principe des vœux « doubles » à deux personnes, de la méditation qu’il est intéressante de pratiquer durant ce rituel… Enfin, on aurait pu détailler bien plus mais le but était de vous fournir un premier guide pour faire un rituel confortable à la prochaine nouvelle lune.

N’hésitez pas à nous le dire sur les réseaux sociaux, si vous êtes intéressés par un autre article, plus en profondeur ou sur un autre sujet. Si vous avez des questions nous serons comme toujours ravies d’essayer d’y répondre.

 

On vous embrasse et vous souhaite un bon rituel avec l’Univers